05 61 76 35 64 - contact@goyrans.fr

» STATION GAZ

Le projet ROQUES – GOYRANS consiste à démanteler le poste de sectionnement de GOYRANS existant et à reconstruire les traversées sous l’Ariège par la technique du forage dirigé (Forage 10 m sous le lit de l’Ariège). Une fois les canalisations déviées, les anciennes canalisations présentes dans le lit de l’Ariège seront déposées. Les travaux sont prévus à partir de l’été 2022 jusqu’à l’automne 2023 pour le démantèlement.

Description détaillée

Le réseau de transport de gaz naturel de TEREGA intègre deux canalisations en DN300 et DN150 qui relient les postes de sectionnement de Roques et de Goyrans dans le département de la Haute Garonne (31). Elles traversent les communes de Roques, Saubens, Pins-Justaret, Labarthe-sur-Lèze et Goyrans.

En termes d’exploitation et de maintenance, les particularités suivantes ont été relevées sur ces conduites :

  • des sous profondeurs apparaissent au niveau des traversées de la Garonne et de l’Ariège,
  • la canalisation DN300 est construite avec des restrictions en DN150 au droit des traversées de la Garonne et de l’Ariège et des pièces de formes (coudes) empêchant son pistonnage par des racleurs instrumentés,
  • le poste de sectionnement de Goyrans est en zone inondable sur la rive Est de l’Ariège.

Dans l’objectif de résoudre ces problématiques, le projet ROQUES – GOYRANS consiste à :

  • dévier les canalisations DN150 et DN300 sur une longueur d’environ 3,1 km au niveau des traversées de la Garonne et de l’Ariège, en réalisant des forages horizontaux dirigés,
  • déplacer le poste de sectionnement de Goyrans hors zone inondable sur la rive Est de l’Ariège,
  • mettre en arrêt définitif d’exploitation les tronçons de canalisations déviées.

La PMS (Pression Maximale de Service) des ouvrages, actuellement à 66.2 bar, ne sera pas modifiée. Le schéma simplifié du projet est donné ci-après :

L’implantation des ouvrages sur vue aérienne est donnée ci-après :

Le dossier complet est disponible pour consultation à la Mairie.

En particulier le résumé non technique de TEREGA est accessible ici.